PSG Junior

PSG Junior vous présente les futures stars du PSG, les équipes de foot du PSG et le centre de formation avec des portraits, statistiques depuis 97/98,
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Revue de Presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Sam 24 Sep à 14:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Dim 9 Oct à 13:59

Article sur Rudy Haddad



Source : "But ! Paris" du 06/10/05
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Dim 9 Oct à 14:02

Haddad, l'enfant de Belleville

RUDY HADDAD (20 ans) a deux amours : Paris et le PSG. Tous les week-ends, il se replonge dans l'ambiance bigarrée de Belleville, le quartier de son enfance. Visite guidée avec le milieu offensif du PSG, un garçon attaché à ses valeurs.

SON PARCOURS

Prodige, petit génie ou grand espoir : les superlatifs ont vite accompagné Rudy sur le chemin de la notoriété. A 12 ans, il défraie la chronique en étant recruté par le PSG, malgré une concurrence féroce (Lens, Lille, Monaco, Milan AC et Juventus Turin). Après le Maccabi Paris et Les Lilas, le phénomène est placé en « couveuse » à l'INF Clairefontaine.
« Il y a eu des moments durs, mais je savais où j'allais », confie Haddad, à l'état d'esprit rafraîchissant. Un contrat pro de quatre ans et une première titularisation contre Lille (2-1) le 21 septembre sont venus récompenser son talent.

SA FAMILLE

« Primordiale », selon Rudy, benjamin d'une fratrie de quatre enfants. Sa maman, ses deux soeurs et son frère constituent un cocon protecteur. Orphelin de son père à 7 ans - « De là-haut, il me protège. » -, il surmonte cette épreuve grâce au soutien inconditionnel de sa mère. « J'ai eu peur des jalousies, révèle Mme Haddad. Dans les tribunes, j'écoutais les gens parler. Il fallait toujours qu'il donne plus que les autres. Rudy était tellement gêné qu'il ne voulait plus descendre dans la rue. C'est un fils en or ! »


SON QUARTIER

Belleville est le royaume de ce petit prince. « J'aime l'ambiance et la mentalité des gens, affirme-t-il. Il n'y a pas d'embrouilles. A Clairefontaine, j'ai cru être dans un autre pays ! » Il suffit de se promener avec lui pour jauger sa cote de popularité. « Salut mon pote ! » lance-t-il tous les 100 m. Quatre gamins viennent même lui quémander un autographe. Première halte au petit terrain en béton, son fief. « On inventait des gestes, raconte celui qui se faisait appeler Rudy Völler. On jouait toujours à fond. Ici, tu perds un ballon, on t'insulte ! » Déception à l'école primaire de la rue Levert : ses profs ne sont plus là. « Je n'étais pas un génie. J'aimais bien l'anglais, le français et l'histoire, pas trop les maths. » Petit arrêt devant Chez René et Gabin, boulevard de Belleville. C'est la cantine de Rudy, amateur de sandwichs tunisiens. Retour à l'appartement familial qui surplombe le parc de Belleville. Vue imprenable sur la capitale. Paris est à ses pieds.

SES AMIS

Amedy, Nasser, Jérémy : son fan-club ne connaît pas de frontières. Jojo (44 ans), patron du Vieux Belleville, un restau-musette, en fait partie aussi : « Je le vois encore passer avec son ballon. Il est resté simple et respectueux. » Amedy (22 ans) et Nasser (33 ans) restent incontournables. Rentré au Mali, le premier a continué de l'encourager en lui écrivant des lettres. Le second n'a pas compté les heures et les kilomètres pour l'accompagner à Clairefontaine. Au point de devenir chauffeur de taxi ! « Rudy a su éviter les pièges et les tentations, souligne ce dernier. Je suis fier qu'il ait réussi. » L'avenir appartient à Rudy Haddad. Paris aussi.

Le Parisien, Dimanche 9 Octobre 2005.


Merci à Pifou (Planetepsg.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Lun 10 Oct à 12:49

PREMIERE - Des Lions à Léopold Senghor : Baptême de bleus

Aussi bien Boukhary Dramé, Guirane Ndaw que Rahmane Barry ont foulé samedi dernier, lors de Sénégal-Mali (3-0), pour la première fois en match officiel avec les Lions, la pelouse de Léopold Senghor. Un bonheur juste terni par la non-qualification du Sénégal au Mondial 2006.

L’un, Boukhary Dramé (Psg) arrière latéral des Lions, était titularisé d’entrée lors du Sénégal/Mali (3-0) de samedi dernier. Alors que Guirane Ndaw (Sochaux), milieu défensif, et Rahmane Bary (Lorient), attaquant, ne sont rentrés qu’en cours de jeu sur le pré de Léopold Senghor. Mais ces apparitions d’un jour ont surtout permis à cette classe biberon (20 ans de moyenne d’âge à eux trois) de la «tanière», de participer au succès des Lions sur les Aigles du Mali.

De quoi, évidemment, donner un supplément d’émotion à Dramé, Ndaw et Barry, pour leur premier match avec l’Equipe nationale, joué à l’ombre (?) de Léopold Senghor. Une première dans leur précoce carrière internationale. Juste refroidie par des Eperviers du Togo (vainqueurs 3-2 sur le Congo) qui ont volé plus haut que tout le monde, empêchant du coup le Sénégal de se qualifier au Mondial 2006.

Sur son aile gauche de la défense sénégalaise, samedi dernier, Boukhary Dramé s’est démené comme un beau diable pour contenir les incessantes permutations de Mamadou Diallo, Alphousseyni Keïta et Frederic Kanouté, les attaquants maliens. Même s’il a souffert par moments du jeu de ses adversaires et d’une blessure à la cheville vers la fin du match, le jeune (20 ans) défenseur du Psg (Ligue 1 française) gardera sans doute en mémoire cet après-midi du 8 octobre, comme étant celui de sa première titularisation avec les Lions. Le «parisien» se soulage comme il peut : «J’ai bien vécu cette première titularisation surtout qu’on a gagné. J’étais très content quand les coaches me l’ont appris et j’ai fait en sorte de justifier leur confiance. Maintenant, j’espère que ça ne s’arrêtera pas là», bredouille-t-il, la voix nouée et le visage fermé.

Une attitude aux antipodes de sa joie initiale d’avoir vécu sa première titularisation avec la sélection. Mais l’envol des Eperviers du Togo synonyme de non-qualification des Lions au mondial 2006, est venu noircir l’après-midi de Dramé : «Pfff… je suis déçu mais je crois que c’est bien normal. Mais tant pis c’est la compétition qui veut ça. C’est dur», baragouine-t-il, tête basse.


Son coéquipier de la «tanière», Guirane Ndaw (21 ans), assailli par une foule de supporters à la fin du match, contenait mieux sa déception de ne pas voir l’Allemagne à l’été 2006 : «C’est comme ça on n’y peut rien, c’est la vie. C’est le football qui veut ça, même si on est très déçus de ne pas se qualifier pour le Mondial. Mais ça fait partie de la vie», lâche-t-il, l’air détaché. Comme s’il ne voulait retenir que ce premier match effectué sur la pelouse de Léopold Senghor en compagnie des Lions (bien qu’il ait joué avec les Olympiques sur ce stade), en remplacement de Amdy Faye (69e). «Pour moi, cette entrée en jeu est juste une récompense. C’était bien et j’ai eu de bonnes sensations. Je crois que j’ai donné le meilleur de moi même», avoue le gamin de Ouakam, l’œil timide.

Les deux défenseurs sénégalais sont rejoints dans leur particularité d’un jour par un autre Lion, Rahmane Barry (19 ans), remplaçant de Frederic Mendy sorti sur blessure à la 7e minute. Mais l’attaquant de Lorient (Ligue 2 française), auteur d’un match mi-figue mi-raisin, s’est éclipsé dès la fin du match, s’engouffrant ensuite dans le car des joueurs. Peut-être était-il plus ému que ses coéquipiers. Lui qui venait aussi de fouler pour la première fois le pré de Léopold Senghor en match officiel, malgré une titularisation lors de Sénégal-Ghana (17 Août 2005) en amical en Angleterre. Mais Pape Diouf, le président de l’Olympique de Marseille où a évolué Barry avant d’être prêté à Lorient, présent dans les tribunes de Léopold Senghor, s’autorise ce jugement sur cette première du gamin de Fass : «J’ai bien aimé son entrée. Il a quand même montré qu’il avait des qualités. Maintenant, il faut qu’il apprenne à se libérer et seulement il pourra jouer sur sa véritable qualité.»

Le mot de la fin est revenu au défenseur de Sochaux (Ligue 1 française), Guirane Ndaw, qui a trouvé la bonne formule : «Après tout cela et malgré la non-qualification au mondial, nous les jeunes, on est quand même confiants pour la suite. Quand on est professionnel, il faut savoir rebondir»

Source: Le Quotidien (Journal sénégalais)

..........................................................................................................

Le jeu et les joueurs : Sans trop forcer...
[....]

Boukhary Dramé, pour sa première titularisation, à domicile en plus, n’avait pas la tâche facile face à Seydou Traoré, un gaucher évoluant sur le flanc droit et prompt à repiquer à l’intérieur plutôt qu’à déborder. Surtout que Barry ne lui a pas apporté tout le soutien nécessaire. Mais, il s’en est plutôt bien sorti, sauvant même son camp (76e mn) devant Kanouté.

[....]

Source: lesoleil.sn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Lun 24 Oct à 1:16



Source : Le Foot Paris du 13/10/2005

Merci à Captain' Midniht (planetepsg)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Mer 26 Oct à 13:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Lun 14 Nov à 14:55

Article sur Jean-Michel Badiane



Source : But ! Paris du 10/11/2005

Captain Midnight, PlanetePSG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Lun 14 Nov à 14:58

Hocine Ragued : « La victoire en tête »

A l’issue de la rencontre amicale entre le PSG et le Cameroun, Hocine Ragued revient pour PSG.fr sur la victoire parisienne face à la sélection d’Artur Jorge et sur son match de CFA, 48 heures plus tôt. Le milieu de terrain de 22 ans, formé au club, analyse.



Au camp des Loges

PSG.fr -. Hocine, qu’avez-vous pensé de ce match amical face au Cameroun ?
Hocine Ragued :
« Nous avons essayé de réaliser un match plein, face à un Cameroun très costaud. Ils ont beaucoup poussé, mais notre bloc a tenu. De notre côté, on a tenté des coups offensivement. Cela fait toujours plaisir de gagner. Quand on a un esprit de compétiteur, on doit toujours avoir la victoire en tête. Pour nous, c’était plus qu’une opposition. »

PSG.fr -. Malgré l’absence de nombreux joueurs, le public a d’ailleurs assisté à une belle prestation du PSG !
Hocine Ragued :
« Ceux qui ne jouent pas habituellement, et qui étaient sur le terrain, n’ont jamais cessé de travailler. Tous les joueurs veulent montrer au staff que l’on peut compter sur eux. Pour être prêt à tout moment, cela passe par le travail. »

PSG.fr -. Vous avez également joué à Rouen, jeudi, en CFA. Que s’est il passé là-bas ?
Hocine Ragued :
« Nous avons perdu 3-0, mais comme l’a dit Vincent Guérin, il n’y a pas un tel écart entre les deux équipes. Nous avons posé notre jeu et nous avons eu des occasions, sans les concrétiser. Rouen a bénéficié d’un penalty imaginaire dès le début du match, donc cela n’aide pas. Ensuite, ils n’ont eu qu’à gérer leur match. »




PSG.fr -. Avez-vous souffert en défense de l’absence des internationaux (Dramé, Kantari et Badiane) ?
Hocine Ragued :
« Bien sûr, il est indispensable d’avoir un joueur d’expérience derrière pour guider sa défense et motiver tout le monde. Cela n’enlève rien aux qualités des jeunes, mais c’est sans doute ce qui nous a manqué. »

Propos recueillis par Loïc Prigent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Lun 14 Nov à 14:59



Aujourd'hui en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Mar 15 Nov à 15:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Revue de Presse   Ven 18 Nov à 2:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de Presse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de Presse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue de presse du 250XT
» Revue de presse Mercato 2017/2018
» Démission JF Daraud, revue de presse.
» Revue de Presse - radars et manif du 25/08/2012
» Revue de presse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PSG Junior :: Forums PSG :: Forum CFA-
Sauter vers: