PSG Junior

PSG Junior vous présente les futures stars du PSG, les équipes de foot du PSG et le centre de formation avec des portraits, statistiques depuis 97/98,
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview de Bamba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Interview de Bamba   Sam 14 Mai à 1:33

Voici l'interview exclusive de Souleymane Bamba qu'il nous a accordée hier. L'interview sera publiée en trois parties qui seront diffusées sur quelques jours.




Qu’est ce qui t’a amené à te lancer dans le foot ?

Au début, je suivais mon grand frère avec qui je jouais à la cité après on m’a poussé à aller dans un club car on me disait que j’étais bon. Ma mère ne voulait pas que je fasse de foot mais quand elle a vu que ça se passait bien, elle m’a laissé continuer. Mais tout s’est enchaîné très vite jusqu’au PSG et je n’ai pas réalisé. La première année au Paris FC a été un peu difficile car on jouait en DH et souvent en PH. Ça s’est tellement bien passé qu’il y avait Paris, Monaco, Lens et Le Havre qui me voulaient... Et j’ai signé à Paris car mes parents ne voulaient pas que je m’éloigne mais j’ai signé à Paris car c’était aussi mon club de cœur.

Mais les difficultés pour percer au PSG et y devenir pro ne t’ont pas fait peur?

C’est vrai, c’est ce qu’on dit aujourd’hui mais quand on est jeune et que Paris t’appelle, on ne peut pas refuser même si on sait que c’est difficile de passer pro. Et quand Paris t’appelle c’est difficile de dire non et c’est à tous les niveaux. Même les pros confirmés ne refusent pas toujours Paris même si ça ne se passe pas toujours très bien après. Mais en ce qui me concerne, j’avais plus penché pour Monaco, j’avais même été sur place, ils voulaient même que mes parents aillent y vivre mais j’ai signé à Paris en partie par rapport à ma famille

En arrivant au club, étais tu supporter du club ? Allais tu au Parc ?

Oui, j’étais supporter en arrivant. Je n’allais pas au parc car je n’avais pas de billets, mais en arrivant au Paris FC, on avait des billets et j’y allais pour voir les matches de championnat et de coupe d’Europe.

D’après toi, quels sont tes qualités et tes défauts principaux?

(Longue hésitation)

Le physique ?

Le physique ne joue pas tellement à mon avantage.(rires) Souvent, parce que l’autre est plus petit ou moi qui suis plus impressionnant, au moindre duel on siffle faute. Donc je ne sais pas si c’est vraiment avantageux. Ça peut influencer les arbitres dans leur jugement.
Comme qualité, je dirais beaucoup d’agressivité. En plus, je n’aime pas perdre donc ce qui fait que je suis toujours motivé peu importe le match ou le contexte.
Comme défaut justement, il faut apprendre à Canaliser toute cette énergie et éviter de trop me précipiter, être méchant, de gueuler et perdre mon sang froid. Donc il faut surtout que j’apprenne à me Canaliser et ça devrait aller.

Et dans quel autre domaine penses-tu devoir le plus progresser ?

Surtout le placement. C’est vrai que je n’ai pas assez de lecture du jeu, mais ça, tu l’as ou tu ne l’as pas. Donc j’essaie d’anticiper ou de me placer du mieux que possible. Après, techniquement, je ne dirais pas que je suis un grand technicien mais je sais faire une passe courte comme une passe longue. La relance c’est vrai que je peux toujours l’améliorer mais principalement je dirais que c’est le placement.

Et cette saison, dans quel domaine penses tu avoir progressé ?

Cette saison honnêtement, je n’ai pas progressé. Je n’ai pas progressé car l’année dernière, j’avais vraiment franchi un cap. J’étais en première année, Laurent Fournier m’a fait confiance dès le début, j’ai joué en CFA toute la saison sauf en Gambardella avec les 18ans nationaux. Et cette année là, j’avais bien progressé car c’était une année de transition en CFA et il fallait s’adapter. Cette saison, c’est vrai que j’ai été souvent avec les pros, mais le problème avec Paris et les autres clubs en général, c’est qu’ils préparent les matches du week-end et ils ne font pas progresser les joueurs sur leurs défauts. C’est vrai qu’il faut gagner les matches le week-end, mais pour un joueur qui a une mauvaise relance par exemple, il faut lui faire travailler la relance.

Des séances spécifiques donc….

Oui effectivement, alors que nous c’est pas le cas. On travaille vraiment pour le match du week-end. Donc cette année je n’ai pas réellement progressé par rapport à l'année dernière.

Justement, pour franchir cette étape là, que t’aurait-il fallu ? T’entraîner avec les pros ? Jouer en Ligue1 ?

C’est vrai qu’avec les pros ont apprend, c’est un autre niveau etc. mais c’est pareil car eux aussi préparent le match du week-end. Il n’y a pas vraiment de spécifique. Dès fois ont fait des ateliers défenseurs, attaquants, on travaille le jeu de tête, les milieux jouent à une ou deux touches les attaquants essaient de marquer, donc c’est pas du spécifique sur les défauts des joueurs. Il s’agit de préparer le match du week-end et essayer de la gagner. Alors qu’en Angleterre par exemple, quand un joueur est technique mais manque de vivacité, il ne va faire que de la vivacité pendant quelques temps et laisser le reste de côté. Alors qu’en France ce n’est pas le cas.

Donc tu penses que c’est la politique de la formation qui n’est pas adaptée ?

On fait toujours de la formation en CFA alors qu’on est censé être formé. On fait de la conservation de balle, du travail technique etc. c’est vraiment de la formation alors qu’on est censés avoir tout ce bagage là. On en a un peu discuté avec Lecornu qui nous demandait pourquoi les résultats ne venaient pas. Certes, ça ne vient pas que de ça, mais on a été nombreux à lui dire qu’a l’entraînement il n’y a pas assez de jeu libre et que ce qu’on fait n’est pas très adapté. En week-end ça se voit car on ne sait pas toujours comment faire. On fait beaucoup de formation alors que normalement, on devrait être formé.

Etant donné que vous ne fonctionnez pas comme les pros chez qui il y a des objectifs élevés, n’aurait-il pas fallu en profiter pour effectuer les ateliers spécifiques dont tu parlais ?

Oui, mais ça c’est au coach de le décider et de le planifier. Mais il ne faut pas oublier que la priorité du coach c’est de gagner des matches pour dire qu’il fait du bon boulot. Mais on est en formation et ils sont censés former des joueurs. Et le peu de bons joueurs qu’ils ont formés, soient ils ne restent pas là ou ils restent sur leurs acquis. Il y a des garçons comme Rudy (Haddad), avec qui je joue depuis qu’on a douze ou treize ans, qui n’a pas progressé depuis qu’il est sorti de Clairefontaine. Il reste sur ses acquis ! C’est un très bon joueur, mais si tu le fait travailler, il peu être beaucoup plus fort qu’il ne l’est aujourd’hui. Et ce n’est pas normal pour un joueur comme lui de ne pas le faire progresser.


Dernière édition par le Sam 14 Mai à 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Interview de Bamba   Sam 14 Mai à 1:33

Partie II



Aviez vous des objectifs précis en début de saison comme c’est le cas chez les pros ?

Non, en CFA il n’y a pas vraiment d’objectifs précis. On essaie de ne pas descendre c’est clair, et on fait du mieux que possible pour terminer dans le haut du classement plutôt que le bas.

As-tu des explications sur mauvais résultats de cette année ?

On est une équipe réserve, il y a des pros qui descendent et ce n’est jamais la même équipe qui joue, donc les automatismes on ne les a pas forcément. En plus, on arrive en fin de cycle, beaucoup de joueurs sont en fin de contrat et jouaient pour leurs pommes pour décrocher un contrat et je les comprends un peu. Mais voilà, tout le monde ne tirait pas dans le même sens et le plus gros du problème était là. Mais une fois qu’on était vraiment dans une situation délicate et qu’on en a discuté, il y a eu une mobilisation générale et les résultats ont suivi.


Comment expliques tu les difficultés du club à former de bons jeunes ? Généralement, il n’y en a pas beaucoup qui signent pros et qui réussissent à Paris ou ailleurs.

Tout le monde sait qu’à Paris, la politique n’est pas spécialement centrée sur les jeunes. Et le peu de bons jeunes formés, soient ils s’en vont, soient ils signent ici et n’ont pas leur chance comme Jean-Michel (Badiane) cette année. C’est vrai qu’il y a des possibilités de prêts mais bon, ce n’est pas toujours très facile. On va en L2, le club n’a pas forcément des objectifs, c’est difficile. Mais je comprends aussi Paris. Pourquoi un club qui a de l’argent va s’embêter à former des jeunes alors qu’il peut se payer quasiment n’importe quel jeune. Mais à ce moment là, il ne faut pas déclarer vouloir former des jeunes et en garder pour les faire jouer en pro car ce n’est pas vrai. Car on sait bien que même s’ils te font signer, ils ne te feront pas passer un cap en te faisant jouer. A moment ou à un autre, il y a un blocage quelque part et c’est dommage.


Tu as participé au stage d’avant saison, tu t’es entraîné régulièrement avec les pros sous Vahid mais depuis un moment ce n’est plus le cas. Que s’est il passé ?

Au début tout s’est très bien passé. Mais début du championnat je me suis blessé et j’ai raté les deux premiers matches, puis j’ai eu un passage très difficile avec beaucoup de cartons rouges et le début de saison est devenu difficile. Puis le coach m’a parlé et m’a redonné confiance. Je m’entraînait avec les pros et jouait avec la CFA, mais avec le changement qu’il y a eu les choses ont été chamboulées. On m’a fait descendre en CFA sans vraiment me donner de raisons et je n’ai pas posé de questions, j’ai continué à travailler pour essayer de remonter mais apparemment il n’y a pas de suite.

Avec quel joueur pro t’entends-tu le mieux ?

(Sans hésitations) Modeste M'bami. On s’entend très bien, on s’appelle régulièrement. On s’est vu tout à l’heure d’ailleurs. En déplacement, il m’est arrivé de partager la même chambre que lui comme Jean Michel Badiane avec qui j’ai joué toute l’année dernière en CFA. Ce sont de vrais amis. Il y au aussi, Hocine (Ragued), Selim (Benachour), tous ceux qui sont passés par la formation en fait. Mais hors centre de formation il y a aussi Edouard Cissé, Jérôme Alonzo, je ne peux pas tous les citer mais celui avec lequel j’ai plus d’affinités c’est M'bami.


Quelles relations entretenais tu avec Vahid ?

C’était très bien avec lui, on bossait dur mais en dehors du terrain ça se passait très bien.

Qu’as-tu ressenti lors de ta première apparition en L1 contre Nice.

Au début on ne réalise pas. Dans le vestiaire on m’a beaucoup félicité mais c’est quand la famille et les amis appellent pour féliciter qu’on réalise et ça fait énormément plaisir. Depuis le temps que j’attendais ça… là c’est le travail qui a payé même si je me dis qu’il faut encore continuer car on travaille depuis des années pour ça.

Personnellement, quels étaient tes objectifs cette année ?

C’était de faire une bonne saison et décrocher un contrat pro. Je suis né à Paris, ça fait quinze ans que je suis là, j’ai envie de réussir à Paris, mais on connaît tous la difficulté. Mon objectif, c’est de devenir professionnel et si ce n’est pas ici ce sera ailleurs. Mais c’est clair que je préfère que ça soit à paris.


Pourquoi Laurent Fournier qui était entraîneur de la réserve et qui te connaît très bien, ne t’as-t-il pas fait monter comme certains de tes coéquipiers ?

Ce n’est pas très facile pour lui qui vient d’arriver au poste. Il doit remobiliser ses joueurs, leur redonner confiance, donc c’est difficile de débarquer avec beaucoup d’autres joueurs. Donc je le comprends car c’est une année de transition pour lui. Mais pour la saison prochaine, si les choses tournent bien, il pourra faire monter plus de jeunes. C’est déjà le cas de certains, ce n’est pas mon cas, je n’en ai pas discuté avec lui mais je ne lui en veux pas spécialement. On a toujours de bonnes relations, et de mon côté je ne me pose pas de questions et je continue de travailler. J’ai un contrat, je finis ma saison et après j’irais voir ailleurs sans doute.

En cette fin de saison, tu aurais aussi pu t’entraîner avec les pros où peut être goûté de nouveau à la L1.

C’est difficile aussi maintenant. A l’arrivée de Fournier, les pros jouaient le maintien donc il fallait garder les plus expérimentés parce que mettre les jeunes pour jouer le maintien, ce n’est pas possible. Et là, c’est difficile de les mettre quand les objectifs du club c’est de jouer l’Europe. Donc c’est un peu bouché et Fournier mettra ceux qu’il pense être les meilleurs plus un ou deux jeunes comme Rudy (Haddad), Boukary (Dramé) ou Ahmed (Kantari) qui vont sûrement signer pro, pour les familiariser avec la Ligue1.


Dernière édition par le Sam 14 Mai à 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Interview de Bamba   Sam 14 Mai à 1:33

Partie III



Concernant ton avenir, t’as t-on proposé un contrat cette année étant donné que le tien arrive à échéance cet été ?

Oui, sous Vahid, on m’a proposé un contrat pro de trois ans que j’ai refusé pour diverses raisons. Et pour l’instant on en est là. Je n’ai pas donné suite, le club non plus. Les engagements pris sur mon contrat actuel n’y étaient pas respectés. Les conditions n’étant pas respectées, j’ai refusé. C’est une question de confiance. Quand on prend des engagements, on les respecte. Mais ils m’ont dit que c’était une première approche et qu’il en fallait pas se fâcher et se braquer. Mais je leur ai dit répondu qu’à partir du moment ou le club ne respecte pas ses engagements, je ne voyais pas l’intérêt de négocier.

Mais le club n’a-t-il pas exagéré certaines clauses de ton contrat actuel pour te faire rester au club alors que tu avais failli partir à la Juve ? (1)

Je ne sais pas comment ils ont vu les choses à ce moment là. Mais le fait que j’ai failli partir en Italie aurait du les mettre en garde par rapport à ma situation actuelle car ils ne respectent pas leurs engagements et je leur dit que je vais m’en aller. La première fois, j’avais quinze ans et ils pensaient que c’était du bluff et ce n’était pas le cas. Là j’en ai vingt et c’est exactement la même histoire et ils pensent sous doute que c’est encore du bluff. S’ils ne sont pas assez intelligents pour me prendre au sérieux, c’est tant pis pour eux et peut être tant pis pour moi aussi car ils disent que je rate quelque chose.

Où en es tu avec Madame Ba (2), qui justement t’avait fait faire des essais en Italie ?

Les choses se sont arrangées, on a réglé le problème à l’amiable, mais ça ne remet pas en cause son travail qui m’a amené à aller en Italie.

Quels enseignements tires tu de cette affaire ?

Le problème, c’est qu’à partir du moment où on n’a plus confiance en la personne qui gère nos intérêts, il n’y a plus de raison de travailler avec elle. Je n’avais plus confiance en elle, on en a parlé et on s’est séparé.

Tu n’as pas été « traumatisé » par cette histoire par la suite ?

Au début ça m’a marqué parce que je n’étais pas au courant de certaines irrégularités et après j’ai mis du temps avant de refaire confiance à quelqu’un. Mais c’est comme ça. Il y a des gens biens, d’autres moins biens et celui que j’ai actuellement (Patrick Mendelewitsch) a réussi à gagner ma confiance mais c’est vrai que j’ai eu du mal à refaire confiance au début.

Lequel des deux a fait la démarche d’aller vers l’autre ?

C’est lui. Il me suivait déjà depuis longtemps et venait voir les matches quand j’avais quinze ans en préformation. Et quand je n’étais plus avec Madame Ba, il a tenté une approche par l’intermédiaire de mon Cousin qu’il connaît très bien, mais je ne voulais plus travailler avec un agent. Après quelques tentatives ratées, on a fait un essai de six mois durant lequel il y a eu un vol de vestiaires qu’il avait solutionné et c'est à partir de la que j’ai eu confiance en lui.

Comme tu n’as pas de proposition de signer pro et que tu penses partir, as tu des pistes pour rebondir ?

Pour le moment j’attends le 30 Avril car c’est la loi. Si je ne reçois pas de lettre avant, je serai libre et j’étudierai les offres qui me seront faites (3). Mon agent m’a déjà parlé de quelques vagues contacts en France et à l’Etranger mais pour le moment il n’y a rien de concret.

Tu as une préférence entre la France et l’étranger ?

Oui et non. C’est clair que si je pouvait rester en France ce serait mieux, mais s’il faut aller à l’étranger j’irais. Ça ne me fait pas peur.

As-tu un plan de carrière avec des objectifs précis ?

J’ai envie de faire une grande carrière, mais je n’ai pas spécialement un plan. J’attends déjà de savoir si je suis libre ou pas par rapport à Paris puis on verra.

Quels clubs te font rêver ?

Pas un spécialement. Mais en Italie, j’aime bien le Milan, la Juve aussi. En Angleterre, Manchester United, Chelsea a une grosse équipe aussi mais je ne les suis que depuis cette année et en Espagne Barcelone.

Quel Championnat penses tu être plus adapté à ton jeu.

On me dit beaucoup que ce serait l’Angleterre, mais c’est un championnat que je ne suivais pas beaucoup contrairement au championnat Italien. Mais depuis qu’on me dit que je suis plus formaté pour l’Angleterre je m’y intéresse plus.


Est-ce que le club fait tout pour te garder ?

Apparemment non. Actuellement, il y a quelques joueurs (4) qui ont reçus des lettres donc c’est que le club leur propose des contrats d’autres non donc si je faisait parti de ceux là, j’aurait reçu la lettre en même temps qu’eux. (Sourires)

Mais c’est curieux qu’un club qui a autant de mal à former de bons jeunes te laisse partir.

Apparemment, je ne fais pas partie de cette catégorie là (rires)

Ton objectif c’est d’intégrer un club de Ligue1 ou de Ligue2 ?

Ça dépend des offres que j’aurais mais il faudra faire le bon choix et ne pas aller dans un gros club et finalement rester en CFA et ne pas aller non plus dans un petit club qui n’a aucun objectif. Mais la L2 est une année de transition après la formation et j’en ai discuté avec François Gil (Responsable de la Préformation) qui m’a conseillé d’aller en Ligue2 ou de rester ici et gagner ma place mais le mieux serait un petit club de Ligue1 ou un de Ligue2 qui a des objectifs comme la montée par exemple.

Tu n’a pas peur d’arriver dans un club et être quatrième défenseur comme l’est Franck Djadjédjé qui est quatrième voire cinquième attaquant à Brest ?

C’est vrai que ce n'est pas évident, mais il faut faire le bon choix et aller dans un club dans lequel le coach compte sur toi et te veux vraiment. Mais après, arrivé là-bas, les choses peuvent changer, il faut s’adapter à l’équipe, au collectif déjà en place, à la ville, se faire de nouveaux amis etc. Pour Franck c’est vrai que c’est difficile car le coach comptait beaucoup sur lui et une fois qu’il est venu, les choses ont beaucoup changé donc je n’espère pas être dans ce là car l’important c’est de jouer.


Revenons à la CFA. Le maintien est quasi assuré. Avec une ou deux victoires vous devriez être sur de ne pas descendre. Quels sont donc tes objectifs en cette fin de saison notamment pour toi qui penses peut être partir ?

Moi, que l’on me propose un contrat pro ou pas, du moment qu’on me fasse jouer, je donne le meilleur de moi car je n’aime pas perdre. Après, si le coach ne me fait pas jouer, comme j’ai le droit de faire des essais, je ne jouerai plus avec la réserve et j’irais voir les structures un peu partout aux endroits où on m’appelle. Mais même si c’est possible que je parte, il ne faut pas que le club descende en CFA2.


As tu un message pour les membres et lecteurs de PlanètePSG et PSGjunior ?

Je souhaite qu’ils restent toujours aussi nombreux nous encourager malgré la saison qu’on a faite et si c’est difficile de sorti pro à Paris.

Surfes tu souvent sur Internet ?

Non pas tellement, mais depuis qu’on se connaît je vais souvent sur PSGjunior, un site qui est bien fait d’ailleurs. Sinon ce sont mes frères qui surfent souvent, mais moi pas tellement. Je suis l’actualité sportive en achetant l’Equipe et le Parisien, mais je ne vais pas beaucoup sur internet. Sur PSGjunior, les articles sont bien fait, d’ailleurs il nous (les joueurs) arrive d’y jeter un œil dans la salle de kiné après les matches même si certains n’apprécient pas les critiques quand ils ont fait un mauvais match, mais c’est la vérité. Et des fois la vérité peu fâcher et il faut accepter les critiques et certains ne l’acceptent pas mais le site est très bien fait.

(1) Bamba a failli signer à la Juve il y a cinq ans. Voici un article qui en parle ( http://psgjunior.online.fr/Divers/2004-02-15_Bamba_la_Bomba.htm )

(2) Madame Ba (Bengelloun) a été l'agent de Bamba. Voici un article qui explique litige qui les a opposé ( http://psgjunior.online.fr/Divers/2003-10-07_Des_mineurs_qui_rapportent.htm )

(3) En recevant une proposition de contrat écrite avant le 30 avril, le joueur sera obligé de signer son premier contrat pro avec son club formateur.

(4) D'après nos informations, ces joueurs sont Haddad, Kantari et Dramé. Nous vous informerons de la situation de Bamba et Blanc d'ici 48h.

NDLR: Pietre s'est aussi vu proposer un contrat pro d'un an.

Propos recueillis par Zale avec la participation de Dario Exclusivement pour PlanètePSG et PSGjunior.

Merci à Solo pour sa gentillesse sa diponibilité et sa franchise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
bogoss93
Invité



MessageSujet: Re: Interview de Bamba   Sam 14 Mai à 2:43

et la ca lui a porté chance car il risque detre appelle en equipe du senegal
cool pour lui!
Revenir en haut Aller en bas
bogoss93
Invité



MessageSujet: Re: Interview de Bamba   Sam 14 Mai à 2:44

et faut pas oublier que la selection senegalais souvre a lui car guy stephan est tres interesse
Revenir en haut Aller en bas
Salif
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 212
Localisation : Saint Ouen l'Aumône
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Interview de Bamba   Sam 14 Mai à 13:52

Solo est ivoirien. c'estdramé qui est d'origine sénégalaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planeetpsg.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Bamba   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Bamba
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Christophe le Bouille
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou
» Interview de Rod

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PSG Junior :: Forums PSG :: Revue de presse-
Sauter vers: